• défino ?? ( pour les croqueurs de mots)

    A ma Fille Adèle

    Victor Hugo (1802-1885)

    ***

    Tout enfant, tu dormais près de moi, rose et fraîche,
    Comme un petit Jésus assoupi dans sa crèche ;
    Ton pur sommeil était si calme et si charmant
    Que tu n’entendais pas l’oiseau chanter dans l’ombre ;
    Moi, pensif, j’aspirais toute la douceur sombre
    Du mystérieux firmament.

    Et j’écoutais voler sur ta tête les anges ;
    Et je te regardais dormir ; et sur tes langes
    J’effeuillais des jasmins et des œillets sans bruit ;
    Et je priais, veillant sur tes paupières closes ;
    Et mes yeux se mouillaient de pleurs, songeant aux choses
    Qui nous attendent dans la nuit.

    Un jour mon tour viendra de dormir ; et ma couche,
    Faite d’ombre, sera si morne et si farouche
    Que je n’entendrai pas non plus chanter l’oiseau ;
    Et la nuit sera noire ; alors, ô ma colombe,
    Larmes, prière et fleurs, tu rendras à ma tombe
    Ce que j’ai fait pour ton berceau.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 07:40

    Que c'est beau. J'aime beaucoup Victor Hugo. Belle journée

    2
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 07:49

    Un Victor Hugo célèbre et si malheureux.... merci Vénusia, bises de JB

    3
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 16:18
    colettedc

    Quel magnifique choix de texte, Venuzia ! J'aime beaucoup, beaucoup ! Bonne poursuite de ce jeudi a toi ! Bisous♥

    4
    Samedi 7 Novembre 2015 à 18:09

    c'est très émouvant

    5
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 07:13

    Bonjour Chantal,

    Ce que c'est beau! Tant de douceur, d'amour dans les mots du grand Hugo

    Bises

    smile

    6
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 10:28

    Bonjour Venuzia

    Un très  bon choix que je découvre seulement suite à ton gentil commentaire sur mon billet "naissance". Il semblerait que nous ayons des points communs, déjà "Sagittaires" (nous en avons de la chance), bientôt donc la datte de ton anniversaire ?

    Bises bien amicales.

    Henri;

      • Dimanche 8 Novembre 2015 à 10:34

        le 17 décembre mais chutttttttttt^^

        je réponds souvent en retard, pardon

        mes amitiéssmile

    7
    Dimanche 8 Novembre 2015 à 14:32

    je vois que tu es sagittaire, entre terre et ciel ... comme mon cher et tendre ... 

    poème très émouvant - ma petite fille a 9 mois et elle remue mon coeur profondément.

    Bon dimanche et merci

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 9 Novembre 2015 à 09:45

    Je connaissais pas ce poème, même si j'ai beaucoup lu Victor Hugo...on retient pas tout !

    Toujours un plaisir de le lire.

    Bises, Jean-Claude

    9
    Lundi 9 Novembre 2015 à 22:34

    Coucou Vénuzia

    J'ai un énorme livre de bcp de ses poésies et c'est toujours un enchantement !
    Merci de nous remettre en tête cet émouvant éloge à sa petite....

    La suite est très triste, hélas !

    Bisous très émus

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :