• les jeudis poésie' pour les croqueurs de mots)

     

    les jeudis poésie' pour les croqueurs de mots)

    tableau de Gillis van Tilborch

     

    Dans la paume du miséreux
    Poussiéreux,
    Juste une pièce je dépose.
    Sacrifice très douloureux,
    Valeureux !
    A dîner je ne lui propose,
    A la famine je m’expose !!
    M’indispose
    Sa mine pale accusatrice ;
    D’être bon, n’amène grand-chose
    Et pour cause !
    Comment ? Mon nom? C’est l’avarice


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 05:31

    Bonjour Vénusia... ah quel défaut capital que voilà nommé ici... et celui qui peut le plus, peut le moins !!!!!!!!! Bises de jill

    2
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 06:21

    Hélas il y a beaucoup qui deviennent avaricieux face à la misère des autres.... J'ai beaucoup aimé. Merci de ta participation.

    3
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 07:21
    Stellamaris
    Excellent, Vénusia ! Bises !
    4
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 16:17
    colettedc

    Tout à fait bien rendu, Venuzia, ce défi !

    J'♥ beaucoup ! Douce poursuite de ce jeudi !

    Amitiés♥

    5
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 22:01
    Josette

    excellente participation tu n'es pas avare de tes mots ! 

      • Vendredi 2 Octobre 2015 à 16:22

        heureusement sinon ...

        belle soirée

    6
    Samedi 3 Octobre 2015 à 16:58

    et pourtant dans la vie il faut savoir partager mais on ne peut donner à tout le monde

    7
    Samedi 3 Octobre 2015 à 17:26

    Chut, je n'ai rien lu, rien entendu, mais tout va bien l'avarice ne s'impose pas chez toi!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Samedi 3 Octobre 2015 à 18:44

    Généreuse mais avec parcimonie, regrettant son geste. Oui, C'est bien le portrait de l'avarice.

    Bravo Chantal

    Bisous

    smile

     

    9
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 16:37

    L'avarice est la mère de tous les vices, ton poème le démontre bien !!!

    Bravo et merci pour ta participation.

    Bises Domi"nicales"

    10
    Lundi 5 Octobre 2015 à 21:53

    coucou Vénuzia
    Ton court poème en dit plus qu'un long discours ! bravo ! très agréable à lire...

    Quel est le pire du pire pour un avare ? La mort.... car elle le rend généreux malgré lui ! he

    Et c'est véridique, en plus ! voilà pourquoi l'avare refuse de vieillir ! il rêverait bien de mettre sa vie dans un coffre fort....

    Bref, c'est une maladie mentale grave qui met en péril la vie des autres ; car il est indifférent à l'humanité ! l'autre est profit, car l'avare sait profiter de sa générosité ou de sa candeur ....  

    7 filles de l'avarice :
    la trahison - la fraude - la tromperie - le parjure - l'inquiétude - la violence - la dureté de cœur.

    Malheureusement, notre monde actuel, avec le capitalisme et le mondialisme, sacralise l'avarice... l'autre n'étant qu'un simple produit de production ou d'enrichissement....

    Bisous Vénuzia et merci

     

     

    11
    Mardi 6 Octobre 2015 à 11:19

    Bonjour V2NUSIA?

    Un court poème, mais fort joliment écrit BRAVO !

    Bises bien amicales.

    Henri.

    12
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 17:51

    L'avare ne sait pas que donner procure plus de joie que recevoir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :